Le Chemin des Dieux

Part 22

Baron

Partie Précédente

 

Arrivés devant l’entrée, un incroyable spectacle les attendait…

« Marlande : Tu t’en sors Linès ?

Linès : Oui, j’y suis presque, c’est un peu glissant, mais ça ira. »

Shaël s’était levé et avait rejoint Marlande.

« Shaël : Elles sont où les autres ?

Marlande : Parties regarder dehors, enfin vers la sortie de la caverne.

Shaël : Je vais les rejoindre.

Marlande : Si tu veux ! Attends juste qu’on récupère les sacs.

Linès : Marlande ! Je vais couper la lanière qui bloque, c’est impossible de faire autrement.

Marlande : Vas-y ! Ils vont tomber dans l’eau, c’est sans risque. »

Il sortit son couteau, en quelques instants la lanière céda. Au lieu de descendre par le chemin ardu de son ascension, il suivit les sacs et sauta à son tour. Marlande ramassa les sacs, commença à vider le sien.

« Shaël : Tu fais quoi ?

Marlande : Je vais mettre tout à sécher, sortir mes armes.

Shaël : C’est pas mieux de faire ça dehors ?

Marlande : Sûrement, mais ici, on est tranquille. Dehors, on verra.

Linès : Nos sacs trempés seraient une gêne et un poids lourd. Essore tout ce que tu peux des autres. »

Shaël, sur ces bons conseils, fit de même avec celui de Ranine et profita en douce de la situation. Marlande se retourna vers la sortie une fois ses tâches finies. Personne…

« Marlande : J’espère qu’elles n’ont pas fait de l’exploration…

Shaël : Tu crains quoi ? On est seuls ici !

Marlande : Non… Je sens d’autres présences.

Linès : Tu as vu quelqu’un ?

Marlande : Non, c’est juste que je sens qu’on n’est pas seuls, je le sais.

Shaël : On va rester-là et attendre ?

Marlande : Vous allez rester-là, je vais voir.

Linès : Ce n’est pas prudent de se séparer !

Shaël : Je suis plus rassuré si tu es là ! On m’avait pas dit d’apporter des armes…

Linès : Tu veux une épée courte ?

Shaël : Je ne saurais pas m’en servir…

Marlande : Tu as raison, se séparer est un risque. Je suis inquiète pour Ranine, elle ne sait pas se défendre.

Linès : Athara n’a pas d’arme non plus…

Marlande : Je n’arrive pas à être inquiète pour elle. »

Après quelques débats, une décision fut prise. Shaël proposa de rester là. Il n’y avait pas grand danger et plus d’une planque était possible au calme dans cette caverne. Il était hors de question que les affaires restent sans surveillance. Laisser Marlande seule à la recherche des autres ne se discutait pas non plus. Attendre n’était plus une option.

« Marlande à Shaël : Planque-toi au moindre bruit !

Shaël : Je vais le faire maintenant.

Marlande à Linès : Viens. »

C’est ainsi qu’ils partirent.

« Linès : Tu crois vraiment qu’elles ont eu des soucis ?

Marlande : J’en sais rien, je leur avais juste dit de regarder à l’entrée. Elles sont plus là… Ce n’est sûrement rien… »

Ce fut à leur tour d’arriver, de voir enfin « l’extérieur ».

« Linès : C’est impossible… C’est immense ! »

Ce qu’ils voyaient n’avait en effet aucun sens. C’était une caverne gigantesque. On n’en voyait pas l’autre bout. Une prairie, des arbres, un bois. Les rivières se scindaient en plusieurs cours d’eau chacune. On pouvait voir quelques bâtiments au loin, des cultures… Mais aucune trace des filles.

« Linès : Je crois que tu as raison…

Marlande : Oui, on dirait que des gens vivent ici… Regarde, il y a des fruits ! »

Ils en cueillirent plusieurs, ils avaient réveillé leur faim. Ils en apportèrent tout un choix à Shaël dans le fond de la caverne. Le temps ne jouant pas en leur faveur, ils changèrent de plan. N’emportant que le strict minimum chacun dans un seul sac porté par Shaël, ils partirent à la recherche des filles.

« Shaël : On va les retrouver ?

Marlande : Oui, t’inquiète pas.

Linès : On dirait qu’elles ont marché vers les arbres là-bas.

Marlande : Allons-y ! »

Share on FacebookTweet about this on Twitter
Partage l'article si tu l'as aimé