Le Chemin des Dieux

Part 10

Baron

Partie Précédente

 

Les trois jeunes allèrent à chaque mosaïque, remettant en place les symboles. Ils eurent parfois un peu de mal à reconnaître les divinités, mais ils assuraient. Ranine et Shaël, les regardaient sans trop comprendre l’intérêt. Faire des bonshommes qui sourient était plus sympathique. Linès déplaça les derniers symboles… Rien ne se passa.

« Marlande : J’aurais juré…

Ranine : Tu voulais qu’il se passe quoi ?

Marlande : J’en sais trop rien… Quelque chose… À quoi ça sert d’être les élus si c’est juste pour parcourir un labyrinthe sans fin ?

Linès : Il faudrait tout remettre en place comme les artistes l’ont voulu.

Athara : Attends… Là, t’as inversé…

Linès : Non.

Marlande : Si… attends, je vais bien le faire. »

Un clic… Suivi d’un autre clic… Puis comme le bruit du vent dans les rochers. Un temps vide. Des craquements.

« Shaël : Au plafond ! Regardez ! »

Risquant un nouveau torticolis, ils regardèrent le plafond. La mosaïque… Elle changeait, les carreaux se retournaient les uns après les autres.

« Marlande : Un plan… C’est un plan ! »

Un dernier clic. Le plan était complet. On pouvait y voir l’intégralité du Chemin des dieux. Tracé en rouge un chemin reliait chacun des cinq blocs du départ à l’arrivée. La partie centrale était impressionnante et donnait lieu à un tracé direct. Marlande prit son plan pour le comparer. Elle expliqua à ses compagnons à quel point c’était gigantesque, arriver si vite ici était une belle chance.

« Marlande : C’est impossible !

Ranine : Que se passe-t-il ?

Marlande : Si je compare les deux plans, il y a une erreur… Le chemin indiqué nous fait traverser le mur.

Linès : Il ne faudrait pas détruire ces incroyables fresques ! Il doit bien y avoir un autre chemin ?

Athara : Non, regarde, tout fonctionne par bloc. Il y en a quatre plus le central. Le chemin qu’on va suivre est coupé par un mur ici, là, là et là.

Ranine : Mais on ne peut pas passer à travers les murs…

Shaël : Il faut peut-être se déshabiller ?

Marlande : Taisez-vous donc… Quelque chose nous échappe… Linès, tu as de suite remarqué les agencements différents du plafond, sur ce mur, rien ne t’interpelle ? »

Linès regarda sous toutes les coutures le vaste mur, le caressa langoureusement.

« Athara : S’il le lèche, vous sortez tous et me laissez une heure avec lui !

Ranine : Non.

Marlande : Non.

Shaël : Ça ne me dérange pas de regarder.

Linès : Je ne trouve rien…

Marlande : Vous entendez ?

Ranine : Non, quoi ?

Marlande : On entend toujours un cliquetis… Quand on est arrivé, il y avait un grand silence… Depuis qu’on a changé les signes et que le mécanisme a bougé, le son ne s’est pas stoppé.

Athara : C’est comme s’il attendait qu’on fasse encore quelque chose…

Shaël : Ça nous laisse le temps de regarder le plan.

Ranine : C’est marrant, les signes des Dieux s’enfoncent quand on appuie dessus !

Marlande : Pourquoi t’as appuyé dessus ?

Ranine : Je sais pas… Je voulais faire des bonshommes et c’est tout mou… »

Marlande s’approcha, testa… On pouvait les enfoncer de plusieurs centimètres, mais ils se remettaient en place aussitôt. Au début, elle pensa qu’il fallait les pousser dans un ordre précis. Avec l’aide de ses compagnons, ils cherchèrent en vain un indice dans le décor. Avant de commencer à tester toutes les solutions possibles…

« Marlande : Je n’y comprends rien !

Ranine : Faut peut-être tous les pousser en même temps.

Shaël : On n’est pas dix…

Athara : Si l’on tend bien les bras, c’est jouable…

Marlande : On attend quoi ? »

Une fois tous en place, Marlande donna le signal. Ils appuyèrent d’un coup. Ranine et Athara eurent un peu de mal, mais s’en sortirent. Après un silence, un nouveau bruit se fit entendre. Une partie du mur se souleva lentement, laissant un passage dans un couloir vers la nouvelle partie du labyrinthe.

« Shaël : C’est éclairé ! ! »

Share on FacebookTweet about this on Twitter
Partage l'article si tu l'as aimé